Dans un genre totalement différent à plus d’un titre, j’ai pensé à « Johnny got his gun » de Dalton Trumbo; c’est aussi fort, et finalement sur le même thème : contre la guerre, toutes les guerres…

L’utilisation de l’animation est parfaite; la dernière « scène » est…un coup de poing dans la figure.

(Salle comble, séance de 11h le matin, ce dimanche) Les lumières se sont rallumées au moment du générique; pas un bruit dans l’assistance pendant un long moment, puis chacun part en parlant bas …Un film mémorable.

Publicités

Vu au Balzac (75008) samedi, avec une violoniste Coréenne en intro (super), le premier film de K. que j’aie jamais vu; j’ai a-do-ré! C’est déjanté, logique, doux, finalement plutôt optimiste à sa manière… Je vous recommande ça vivement en cas de blues hivernal.