Un instant de poésie pure

04 Mai 2009

Je suis en train de re-travailler des livres pris sur Gallica, pour les rendre lisibles sur les liseuses existantes (CyBook, Sony505 etc.) en passant du .txt aux formats e-books (MOBI, ePub, .pdf etc.). Gros boulot.

C’est un scan assez brut que livre ladite Gallica, et qui donne des moments réellement poétiques :

Le Baron éperdu la posa sur un fauteuil et, s’agenouillant devant elle, lui prit les mains qu’elle lui abandonnait, implorant son pardon, s’excusant sur une fougue de jeunesse, sur un moment de vertige dont il se repentait et qu’il expierait par la soumission la plus parfaite:
« Vous m’avez fait bien mal, dit enfin Isabelle avec
downloadModeText.com.vue 22 downloadModeText.com.sur 391

Et alors! C’est pas beau ça? :-)))

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :