Jolie formule dans ‘confused of Calcutta’ [en] qui distingue les 3 sortes de blogs : ceux qui proposent des idées, ceux qui offrent des liens, ceux qui font des critiques…

Publicités

le laid fait vendre?

29 Mar 2006

Il paraît (voir ici [en]) que les sites web laids vendent mieux !?!

Un point [fr] sur les outils disponibles par plate-forme… à potasser.

Rapport « secret » [fr] du Pentagone sur le futur proche : changement climatique+flux migratoires= grosse cata (Ya pas de quoi rire!).

un autre article [en]: les humains sont moins efficaces quand ils sont en multitasking!

Article de fond dans Time Magazine ; extraits :

Après avoir décrit les gamins qui sont en MSN Messenger avec 4 potes, qui écoutent en même temps iTunes et qui font leurs devoirs dans les trous…

Il n’y a plus de temps d’arrêt : « Roberts note que les étudiants de Stanford ‘ne peuvent passer la pause de 10h sans parler au téléphone, comme s’il y avait un inconfort à n’être pas stimulés –comme un ‘je ne supporte pas le silence' ».
Chaque génération d’adultes voit le changement technique –et le changement social qu’il éveille– comme une menace à l’ordre normal des choses. Platon annonça (avec raison) que la lecture serait la fin de la tradition orale et de la mémoire. Chaque génération d’adolescents embrasse la liberté et les possibilités apportées par la technologie d’une façon qui choque leurs aînés : penser à ce que l’automobile à fait des rendez-vous entre garçons et filles. [et à quoi le Minitel à servi en son temps].
Fondamentalement, le cerveau ne fonctionne pas en multitâche –ce qui se passe c’est que le cerveau commute rapidement entre tâches « Vous faites plus d’une chose, mais vous les ordonnez et vous décidez celle que vous faites à un moment donné » explique Grafman, spécialiste des neurosciences. Cette commutation d’une tâche à l’autre se produit dans une région située derrière le front, dans le cortex préfrontal (partie des lobes préfrontaux) qui est « importante pour maintenir les buts à long terme et les atteindre » « Elle permet de laisser quelque chose en plan et d’y revenir pour continuer » »C’est un processus séquentiel » cette partie fonctionne moins bien chez les jeunes enfants et chez les seniors (>50 ans).
Quand on essaye de commuter rapidement entre 2 ou plusieurs tâches, les erreurs augmentent rapidement et ça prend plus longtemps –souvent 2 fois plus– que si le choses étaient faites séquentiellement. David E. Mayer Université du Michigan. « On peut penser que c’est autrement, mais c’est un mythe ».

Le cerveau humain n’est pas câblé pour le multitasking! c’est ici [en].

Sentiment double 1) quand j’essaye de faire quelque chose et que je n’y arrive pas (comme à l’instant : je charge et j’installe BlogDesk : ah bonne idée –puis : ben c’est comme d’hab’, ya un truc que je sais pas faire) et 2) quand je pense aux gens qui n’ont pas pensé que… tous les trucs qui paraissent « pourtant évidents » à ceux qui ont conçu le truc –et qui n’ont rien d’évident pour moi pov’utilisateur de base (dans le cas précis: comment on rentre les addresses des blogs dans lesquels ont veut publier) –encore heureux cette fois-ci c’est gratuit ; ça arrive régulièrement avec des trucs payants (l’antispam pour Mac que je n’arrive pas à enregistrer en ligne, donc qui ne marche pas normalement)..

Retrouvé sur un site (découvert par hasard) le toujours délicieux Love song of J. Alfred Prufrock.

Ça me fait toujours autant d’effet –combien ? Trente ou quarante ans après ? Je n’avais jamais pensé aussi clairement aux images qu’il crée comme de purs « instants Hopper » ; ça commence doucement :

Let us go then, you and I,
When the evening is spread out against the sky
Like a patient etherised upon a table;
Let us go, through certain half-deserted streets,
The muttering retreats
Of restless nights in one-night cheap hotels
And sawdust restaurants with oyster-shells:
Streets that follow like a tedious argument
Of insidious intent
To lead you to an overwhelming question …
Oh, do not ask, “What is it?”
Let us go and make our visit.

Et là, comme en musardant, on tombe sur un tableau de Hopper caractérisé (disons : ‘Sunday’, 1926) :

Shall I say, I have gone at dusk through narrow streets
And watched the smoke that rises from the pipes
Of lonely men in shirt-sleeves, leaning out of windows?…

L’absence

09 Mar 2006

Pensée fugitive : curieusement, j’ai l’impression que toute la peinture de Hopper est à propos de l’absence.
Les regards détournés disent la pensée pour l’absent, les regards de face fixent celui qui est hors du tableau (EH lui-même)…
Bien sûr les tableaux vides d’êtres humains renforcent cette impression (le phare, la station service?) –une impression à confirmer ou nuancer? (à suivre)